Fil de navigation

Fête Nationale 14 juillet 2017

14 juillet 2017 à Etrembières ensoleillé honoré par la présence de :

Madame le député, Virginie Duby Muller

Mme le maire de Veyrier, Marlyse Rostan

Mmes les adjointes,

Mmes et MM les élus

M le maire, et Mmes et MM les anciens élus

Mmes et MM les représentants des associations

 

Mmes et MM,

Il n'y a pas de discours du ministre pour la fête nationale. Je vais donc essayer de mettre en évidence cet évènement et la symbolique qu'il peut encore représenter 228 ans après 1789 et 137 ans après 1880 date à laquelle elle devient  effectivement fête nationale.

La Bastille, vieille forteresse située à la porte St-Antoine, bâtie sous Charles V, devint prison d'état sous Louis XIII, avec de célèbres détenus depuis lors tels le masque de fer, Voltaire, Sade, elle symbolisait l'arbitraire du pouvoir absolu.

Les concessions faites par le roi au Tiers Etat sont désapprouvées par la cour, la menace d'un complot aristocratique, le renvoi de Necker le 11 Juillet 1789 précipite les événements. La milice bourgeoise est constituée de même qu'un comité permanent à l'Hôtel de ville: la municipalité insurrectionnelle. Le gouverneur de la bastille refuse de livrer des armes à la milice et à la foule, une députation est accueillie à coup de fusil. Alors le peuple de Paris assiège prend et détruit la Bastille,

228 ans après cet événement hautement symbolique,  ou en sommes-nous? Comment faire la part des choses entre ceux qui ironisent en disant :"pour ce que cela a servi !" et ceux qui affirment que la France a définitivement à cette époque fait le choix de la liberté et du progrès, ils pensent même qu'elle est un modèle pour les autres nations.

Lors de la première guerre mondiale, des pays n'ont-ils pas rallié notre cause parce que la France était le pays des droits de l'homme?

Depuis la révolution on a pris les décisions au nom du peuple et non plus au nom du roi, dans la suite, la laïcité nous a fait trouver le compromis entre toutes les croyances en ne reconnaissant aucune religion, mais en les tolérant toutes et en les remettant dans la sphère privée de la vie. Avant d'appartenir à une communauté ethnique, religieuse, philosophique nous sommes d'abord des CITOYENS avec des droits et des devoirs, l'intégration dans notre société se réalise en respectant  ces grands principes.

Et les dirigeants de notre pays sont censés travailler à notre émancipation et à notre bonheur.

Cette glorieuse histoire, n'aurait-elle pas tendance à nous faire sombrer dans l'autosatisfaction, la suffisance, et ensuite exacerber notre chauvinisme, notre nationalisme?

On a vu en 1914 et dans les années qui ont précédé que le nationalisme pouvait mener jusqu'à la guerre mondiale...en 1918 ce même sentiment perdure en France qui veut rendre l'Allemagne responsable de tout, et de ce fait entretien son amertume et son désir de vengeance

MAIS depuis 60 ans, l'union européenne existe, en principe cela constitue une excellente nouvelle, finie à tout jamais là  l'horreur de la guerre? Et c'est le seul continent à avoir banni la peine de mort ! Les vieux ennemis d'hier mettent en commun leurs efforts pour le progrès la prospérité et la paix!

L'ennui vient de la politique préconisée par la commission européenne qui privilégie l'économique plutôt que le social!

IL N'Y A PAS D'ALTERNATIVE comme dirait Mme Thatcher nous affirme-t-on et ce malgré les alternances électorales. Une partie des citoyens de notre continent s'enfonce toujours un peu plus dans la précarité -L'INSECURITE SOCIALE EST LA PIRE DES INSECURITE -, il y a ceux qui s'en sortent et ceux qui ne s'en sortent pas. Ceux-ci se réfugient dans les idées nationalistes ou pires ultra-nationalistes, en espérant que l'état les protégera et reprendra la main. Il y a de dangereuses confusions entre Europe et commission européenne, ces confusions conduisent à rejeter les autres peuples et à se replier sur soi.

Pourtant si l'on se réfère à une étude très sérieuse concernant le niveau de vie des générations françaises nées au 20è siècle, et parue en Mars dernier, il semblera que, contrairement au ressenti général, on vive de mieux en mieux. D'après les économistes D'Albis et Badji (*). Le niveau de vie des baby-boomers nés en 1946 est meilleur de 40% par rapport à celui de leurs ainés de 1926, le revenu des quadras de 1976 dépassent de 20% celui des septuagénaires de 1946. Dans ce cas pourquoi ce sentiment si répandu que tout va de plus en plus mal?

D'abord une hausse moyenne ne veut pas dire une hausse pour tous, la majorité vit mieux, cela n'empêche pas un grand nombre de vivre moins bien.

De plus la perception du présent dépend de l'idée que l'on se fait de l'avenir: la persistance du chômage et les prévisibles catastrophes écologiques n'incitent pas à l'optimisme.

Enfin, depuis 1968 est apparue l'idée d'une société sans classe, constituée uniquement d'une classe moyenne au sein de laquelle chacun aspire au niveau de vie de la bourgeoisie. La frustration est alors grande de ne pas y parvenir.

De ce récit contrasté  que peut-on retenir de positif pour passer un agréable 14 Juillet?

Par exemple : Nous avons encore de très bonnes raisons d'espérer, et si les grands idéaux ne font pas bouillir la marmite, nous ferions bien de nous en inspirer et ne pas laisser de côté la France qui ne s'en sort pas.

Pour terminer, un mot en hommage à Simone Veil, déportée à Auschwitz, à qui l'on doit la loi sur l'IVG. Les acquis qui découlent de cette loi sont encore aujourd'hui largement remis en cause. Notre vigilance de citoyen ne doit pas se relâcher.

Bonne fête nationale à tous !

Discours de Monsieur Alain Bosson, Maire d’Etrembières

(*)Mon discours est inspiré d'un article de Charlie-Hebdo du 17.5.2017 qui parle de l'étude: "les inégalités de niveau de vie entre les générations en France», Economie et Statistique par Hippolyte d'Albis et Ikpidi Badji.

Consultez le Mot du Maire archivé en date du 4 septembre 2015

Consultez le Mot du Maire archivé en date du 26 septembre 2015

Consultez le Mot du Maire archivé en date du 15 janvier 2016

Consultez le Mot du Maire archivé en date du 14 juillet 2016

 

Plan interactif

Mairie d'Étrembières

59, Place Marc Lecourtier
74100 Étrembières

04 50 92 04 01

Envoyez-nous un e-mail

 

Horaires d'ouverture de l'accueil

Lundi et Mardi : de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30

Mercredi : de 13h30 à 17h30

Jeudi : de 13h30 à 18h30

Vendredi : de 9h à 12h et de 13h30 et 16h30